Tunisie : 7 ans de prison ferme et 1200 TND d’amende pour Athéisme ?!

C’est un ami qui m’en parlait hier au téléphone, outragé, dégouté et furieux. Comme à son habitude, il me tenait responsable de l’incident, de toute sa misère et de la misère du monde, responsable bien sur en raison de mon choix électoral. Et comme à mon habitude, j’ai pris la chose en souriant car avec cet ami, on a tendance à s’accuser mutuellement dès que quelque chose ne tourne pas rond dans la Tunisie post-révolutionnaire. Il faut dire, qu’on a tendance à s’accuser de plus en plus souvent dernièrement…

J’ai beaucoup d’affection pour cet ami malgré nos accusations mutuelles, et son amitié m’est précieuse parce que nos différences me permettent de garder les pieds sur terre et de prendre à chaque fois la distance nécessaire sur les évènements. Grâce à nos divergences, je parviens toujours à atteindre le tableau quasi-complet de chaque situation à controverses. Et puis, je crois que les valeurs qui nous unissent tous les deux sont beaucoup plus nombreuses et plus importantes que celles sur lesquelles nous divergeons. En prenant du recul, je pense que nous ne divergeons que sur un seul sujet : nos croyances. Mon ami est athée et je suis croyante.

Pour revenir à l’histoire, mon ami me disait hier, que deux Tunisiens accusés d’avoir publié des photos insultant le prophète sur le réseau social Facebook venaient d’écoper d’une peine de prison ferme de 7 ans et demi et de 1200 TND d’amende chacun. J’ai tout d’abord cru à une intox. Car comment croire à une peine aussi lourde pour un fait qui arrive quasiment tous les jours sur la toile ? Comment y croire, car des photos du genre, j’en croise quasiment tous les jours en parcourant mon flux d’actualité Facebook, tellement que je n’y prête même plus attention ? Pour moi, l’histoire ne pouvait s’apparenter qu’à de l’intox.

Mais voilà, cet ami n’est pas du genre à rigoler avec des affaires pareilles et étant militant des droits de l’Homme, il a tendance à être bien informé. L’histoire a donc trotté dans ma tête quelques heures avant que je ne me décide à en vérifier l’authenticité. A ma grande surprise, et contrairement à ce que je pouvais croire, l’histoire s’apparentait plutôt à de l’info.

On pouvait lire sur le journal en ligne Tunisie Numérique :

« Deux accusés de publier  des photos insultant  le Prophète (QSSSL) sur le réseau social Facebook au gouvernorat de Mahdia, ont écopé d’une peine de 7 ans de prison ferme et 1200 dinars d’amende chacun.

La plainte déposée par des habitants de Mahdia a été prise en charge par la police judiciaire du district de la région, rapporte radio Shems.fm.

Le premier accusé a été arrêté tandis que l’autre est encore en fuite. »

Surprise, je me suis rendue au site de la radio pour m’assurer de la véracité de la source et je m’en suis bien malheureusement assurée :

"Les deux accusés d’insultes contre le prophète (QSSL), du gouvernorat  de Mahdia, ont écopé d’ Une peine de 7 ans de prison ferme et 1200 dinars d’amende, comme annoncée ce samedi 31 mars 2012 sur les pages d’internet."

Couverture audio Shems FM téléchargeable ici.

J’ai alors cherché sur le net, tentant de cerner les faits et de comprendre comment il se pouvait qu’une condamnation pareille passe sous silence. Car loin des débats identitaires et du sensationnel médiatique que j’ai en horreur, il s’agit là de 7 ans et demi de la vie de deux hommes, deux êtres humains, deux tunisiens sensés appartenir à une Tunisie nouvellement affranchie, d’une Tunisie sensée avoir fait le serment de faire passer les droits de l’Homme avant tout, allant jusqu’à établir un Ministère à ce seul effet. Sur le net, je suis tombée sur un billet détaillant ce qui se serait passé. Le billet en anglais avait été publié sur le site Atheistica.com. On y rapporte le témoignage de l’accusé en fuite, Ali El Beji. Selon le témoignage, il ne s’agit pas d’une sanction pour la publication de photos insultant le prophète, mais pire encore d’une condamnation pour athéisme. L’on venait de condamner deux hommes pour leur pensée, leur manière de vivre, leurs convictions.

“Problems started since university times, when a student from my dorm decided to throw me out the window, if not for my friend Atef Khawaja, , who held him back in the last moment , and that is because of a debate we had about Islam.”

« Afterwards, Ali started working in the alimentary dough factory in Sousse, and he was busted eating during the day in Ramadan. His colleagues started asking why he wasn’t fasting, so he answered that he was sick and cannot, but they insisted on bothering him and the problems started growing and questions rising :”why don’t you pray? Why don’t you read the Quran?” […] Afterwards the matter reached the administration so they called him and made him state that he was Muslim, and asked him various questions such as “who is your God?” »

« After the Tunisian revolution, in Mars 2012, Ali had an operation on his knee and spent 4 months in the bed: he used them to write a book he called “The Illusion of Islam” and published it on the internet thinking he was in a new era and that the internet will provide him with a margin of freedom, after the edition houses refused to print his book. »

« Ali’s fears grew, and he went to the Tunisian Coalition of Protection of Human Rights branch in Mahdia, and spoke to Mr. Mohamed Hamza, who advised him to run from Tunisia to Algeria before the court sends his arrest sentence. »

« Ali El Beji lives now in Athena after he illegally crossed the river boarder between Turkey and Greece swimming and he almost died drowning. »

Faute de temps, je ne suis pas encore parvenue à traduire le témoignage dont j’ai cité des extraits. Je tacherai de le faire plus tard. Je publie cependant ce billet de suite, car à mes yeux, l’affaire n’attend pas.

La liberté de pensée et d’expression est un droit humain fondamental et même si la croyante que je suis tient au respect des croyances religieuses d’autrui et n’aime pas que l’on piétine le sacré (indépendamment de sa portée et de ses origines) par respect aux sentiments de certains, je suis aujourd’hui indignée par cette histoire et je repense à ce journaliste saoudien qui risque la peine capitale pour un tweet.

Et puis, j’ai beaucoup de mal à saisir comment et pourquoi la justice tunisienne post-révolutionnaire parvient à gérer ce genre de dossiers à la vitesse de la lumière alors que les dossiers liés directement à la justice transitionnelle traînent et traînent et traînent encore.

Et enfin, quelle différence entre une Tunisie qui a farouchement réprimé jadis ses islamistes en raison de leur idéologie politique et religieuse et une Tunisie qui réprime aujourd’hui ses athées pour des convictions personnelles ? La liberté n’a ni idéologie, ni race, ni religion. Un peu comme le terrorisme…

—————–

Par Olfa Riahi

(Dans l’attente d’une mise à jour)

Mise à jour : Suite : “7 ans de prison ferme et 1200 TND d’amende pour Athéisme ?!” – Copie Conforme du Certificat

L’enquête documentée : “Affaire Mahdia” : L’Enquête – “Athéisme, délit de pensée, atteinte au sacré ?”

Analyse et vidéos par Henda Hendoud : Tunisie : « l’illusion de l’Islam » dévoile l’illusion de la liberté

About these ads

24 réflexions sur “Tunisie : 7 ans de prison ferme et 1200 TND d’amende pour Athéisme ?!

  1. Thank you Olfa,
    I lost contact with Ali El Beji, I do not know what happened to Him, this morning I got an email from "League of Tunisian Humanists" saying that they contacted the authorities there and they completely denied such an affair!
    I’ll get back to you as soon as there is any new updates.
    Kind, Kacem

    • Thank you so much for your comment Kacem. Some Tunisian lawyers are very concerned by the issue and are trying to reach one of the guys or get at least the documents and court decision.

      Please, let me know about it and if you can send me Ali El Beji’s contacts so that a lawyer can call him, I would be really thankful.

      Keep in touch

      PS : you can send me information on oriahi@expressfm.tn

  2. Il prendra ses 7ans de prison ferme, et on fermera notre gueule.

    La question, si j’ose dire, est une question de mentalité qui légifère sur le barbarisme sociétal. On est foncièrement une société qui n’accorde pas d’importance à l’individu, l’atome de la société chez nous est la famille et non pas l’individu (ceci se manifeste bien dans les traditions de mariage par exemple)

    Pour revenir à la question qui a lancé cette démonstration, si on corrèle cette donnée avec le fait que la justice est l’outil de violence légitime qu’exerce la société sur l’individu (et chez nous c’est surtout son aspect rétributif et repressif qui prévaut alors que l’aspect correctionnel est quasi absent) alors la majorité des tunisiens valideront cette répression qu’il jugeront légitime et correcte, ceci on écartant bien évidemment les surenchères ). En effet, la société (et là je ne parle pas de la loi) conçoit qu’il est légitime de punir corporellement ce qu’elle définit comme crime d’athéisme.

    A partir de là, le combat n’est donc pas un combat contre la loi, ou le juge qui a été injuste (ou sévère, je m’en fout un peu des euphémismes) , mais un combat face à une société entière.

    Good luck.

  3. tant que le Tunisien va se soumette aux arabes et a l’islam, on ira de plus en plus dans notre soumission a l’Arabie Saoudite et leurs idéaux satanistes…

  4. La Révolution Française a mis prés de 150 ans à s’établir.
    Avec les diverses réactions politiques nous avons eu aussi des délits de blasphème .
    Il ne faut pas perdre espoir. La Tunisie aussi arrivera à se débarasser des abus des religieux.

  5. Ping : Tunisie : 7 ans de prison ferme et 1200 TND d’amende pour Athéisme ?! | Sauvons la Liberté – Save Freedom

  6. Incroyable !

    Impossible de ne pas être indigné par une telle nouvelle ! Je croyais, moi aussi, qu’il s’agissait d’une simple rumeur créée afin de mettre en exergue les abus des islamistes tunisiens … Etant moi-même algérien, j’enrage à l’idée que le délit de pensée s’exporte aussi chez vous ! Il apparaît clairement que vos islamistes agissent surtout par populisme, avec cet excès de zèle religieux pour "discipliner" le pays … Quelle horreur d’imaginer que le pays où la liberté de pensée est la plus développée en Afrique du nord soit en proie à la menace obscurantiste !

    Mes plus sincères encouragements d’Alger, puisse la jeunesse sauver ce qui peut l’être de la société tunisienne !

  7. Ping : Tunisia: Two atheist friends convicted for blasphemy | UNCUT

  8. Je n’ai aucune envie de vous choquer ni de heurter l’enchainement de vos commentaires qui me met le double sur votre indépendance intellectuelle. Cependant, je vous invite à relativiser, je ne dispose pas de tous les éléments de ce que ces deux individus ont fait ou dit, mais sachez que le fait d’insulter le prophète est passible de la peine capitale dans les lois islamiques et que l’excuse dans ce cas bien précis ne pourrait être acceptée (à l’inverse de celui qui insulte dieu à qui on donnerait un délai pour retirer ses propos).
    Quelle est la raison pour s’attaquer au sacré en Tunisie musulmane si ce n’est la volonté de blesser et faire du mal. Dans ce cas, les accusés ont eu une réponse appropriée à leur acte.
    Mes compatriotes, vous vous laissez aller derrière une façon de penser et de vivre qui ne vous correspond pas. Ne vous laissez pas prendre par un occident vide de foi et de charité qui n’a pas, malgré ses moyens, la réponse aux demandes basiques des êtres humains à savoir la paix, la suffisance et le bonheur.
    Nous, en tant que croyants, nous pensons que tout cela réside uniquement dans l’obéissance aux ordres de dieu. Nous ne vous obligerons jamais à penser comme nous, mais nous défendrons bec et ongle cette croyance et le respect de cette croyance.
    Mes chers compatriotes, revenez à la raison. La terre appartient à Allah quand même et c’est normal que ses lois la régisse.

  9. Ping : Tunisia, due atei condannati a sette anni e mezzo di prigione - UAAR Ultimissime

  10. Ping : Tunisie. Deux Tunisiens condamnés à 7 ans de prison pour « blasphème » | Courrier de l’Atlas | Maghreb Nation

  11. Je trouve l’information très intéressante. Ledit printemps arabe semble avoir ouvert une brèche dans des fiefs de l’Islam. L’exemple nous a été donné en Egypte lorsqu’une jeune femme posa nue dans son blogue. Dans le cas d’espèce, c’est le tour de la Tunisie. Ledit printemps est loin d’apporter ses fruits escomptés.
    Ce-ci dit, l’islam demeure dans ses fiefs et l’athéisme n’a jamais pu détruire la religion.
    Cependant, ni l’Islam ni l’athéisme n’est capable de faire sortir les gens de leur misère.
    Dans nombre de passages, le Coran associe l’Islam à la répartition équitable des ressources et des richesses. C’était l’une des forces de L’Islam.
    Présentement, de nombreux islamistes fanatiques détournent l’islam de sa mission qui consiste à améliorer la condition des gens, que ce soit à l’interne ou à l’international.
    Ils donnent l’impression que l’Islam est synonyme de terrorisme, de violence, de viol, de voile, d’amputation, de décapitaion, de lapidation, de polygamie, de pauvreté, de surpeuplement, de l’ignorance, d’antisémisme et d’anachronisme. Pourtant, la Bible n’est pas mieux que le Coran et elle se vend bien à l’international.
    Ledit printemps arabe devrait se pencher sur l’injustice, la répartition inéquitable des richesses, l’inégalité devant la loi, les obstacles au développement, ..
    Les Islamistes fanatiques sont en l’occurrence les premiers ennemis de l’Islam et des musulmans.

  12. Ping : Free Pussy Riot! « shifting reality

  13. Ping : LETTRE OUVERTE à Monsieur Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur: Concernant Rached GHANNOUCHI et L’UOIF « Auto Réflexion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s