DE BELLO PUNICO (La guerre sociale en Tunisie) par Quentin Chambon – INTRODUCTION

Le 14 janvier 2011 le peuple de Tunisie remportait une première et inoubliable victoire dans le grand conflit de notre temps, celui qui oppose désormais à l’échelle mondiale une toute petite minorité de gangsters, de charlatans, d’affameurs et de bourreaux à l’immense majorité de ceux qui se voient chaque jour un peu plus dépouillés, trompés, humiliés, abandonnés ; bref, la première victoire de la grande Révolution mondiale qui doit balayer le système d’oppression capitaliste, pour rendre à l’humanité sa liberté et sa dignité. L’étincelle tunisienne mettait immédiatement le feu aux poudres dans tout le « monde arabe », du Maroc à l’Irak en passant bien sûr par l’Égypte, Bahreïn, la Libye, le Yémen, la Syrie, et au-delà, au Burkina Faso, en Ouganda, en Espagne, au Sénégal, et bientôt partout ailleurs.

 

L’importance historique universelle de la révolution tunisienne peut aussi se mesurer à l’aune de sa principale conséquence dans le ciel du mensonge moderne : la spectaculaire mise à mort d’Oussama Ben Laden, qui met fin à cet épouvantable film d’inspiration hollywoodienne, projeté sur l’Écran global à partir du 11 septembre 2001, durant presque dix années de bruit et de fureur, d’appels à la haine, d’obscurantisme triomphant, de croisades et de pillages.

C’est logiquement à un peuple « arabe » et « musulman » qu’il revenait de rendre ses droits à la réalité, et de rétablir cette vérité que les barbares fanatiques et assassins de notre époque ne sont pas ceux que l’on nous désignait, mais au contraire ceux qui nous les désignaient. Mais il fallait aussi que ce soit le moins religieux des peuples arabes, le plus progressiste de tous, flétri à ce titre par les autres comme étant un peuple de « putes », de « pédés », de « michetons d’Israël et des États-Unis », pour ridiculiser tout aussi bien le mépris contre « l’Occident et ses valeurs » propagé par l’islamisme plus ou moins radical. La fausse opposition « démocratie occidentale ou djihad terroriste » qui gouvernait la société mondiale depuis les attentats du 11 septembre s’est ainsi soudain écroulée par ses deux côtés, simultanément. Rien ne pourra jamais la rétablir.

————————————————-

Intégralité téléchargeable gratuitement : http://www.editionsantisociales.com/pdf/debellopunico-text.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s